Les nouveaux pieds-noirs du Sénégal.

Le Sénégal est devenue ces dernières années la destination favorite des retraités français, et peu être une colonisation de peuplement détourné se met-elle en place? Peut-on se réjouir de ces nouveaux pieds-noirs du Sénégal ?

Le Sénégal est situé à l’extrême ouest du continent africain, depuis début 2002, le pays est divisé en 11 régions, 34 départements où le Français est couramment parlé. Séjourner au Sénégal est très avantageux, étant un pays de la zone tropicale il renferme des paysages variés, ainsi que sur le plan du pouvoir d’achat. Ces dernières années, le Sénégal est une destination aux indicateurs socioéconomiques et démographiques attractifs ce qui attire les investisseurs et de plus en plus de retraités. Ces derniers étant relégués au second plan dans nos sociétés occidentales, le charme et la gentillesse des Sénégalais ne mettent pas longtemps à les séduire et tout comme les anciens pieds-noirs venus s’installer en Algérie nos retraités viennent en quête d’une meilleure qualité de vie.

« Les autochtones sont hospitaliers et n’affichent aucune remontrance envers les étrangers »

La monnaie Sénégalaise ainsi que celle de la majorité des régions alentour, étant le franc CFA, les expatriés français ont un pouvoir d’achat nettement plus élevé qu’en France. Les prix des produits de consommation courante sont très attractifs, et si vous croyez qu’à 8H d’avion de la France nos seniors doivent faire des concessions sur certains produits détrompez-vous. Dans ce pays musulman, viande de porc et alcool dont le champagne se trouvent facilement dans les grandes surfaces. Les prix des terrains sont très bons marchés, pour le montant d’un grand appartement à Paris (environs 200 000 euros) vous pouvez aisément vous offrir une petite villa avec piscine. Les offices de tourisme locaux ne cessent de vanter les mérites d’une retraite au Sénégal « les autochtones sont hospitaliers et n’affichent aucune remontrance envers les étrangers » pourront nous lire sur certain site, même si un peu plus loin est écrit « le pays est bien sécurisé excepté quelques régions ».

Mais devons nous réellement nous réjouir de ce nouvel eldorado ? Ne reproduisons nous pas les schémas du passé ? Même si le pays est indépendant, ce commerce touristique avec les retraités ce fait en marge de la population. Nous ne pouvons pas dire que les populations en profitent réellement. Les maisons se construisent comme des champignons sur la côte, avec peu ou pas de réglementation. Et même si pour le moment la situation enthousiasme les autorités, créant des postes de gouvernante, de maçon, il arrivera un jour où les privilèges des uns agaceront les autres. La population Sénégalaise (notamment en campagne) reste encore analphabète et pauvre, et les problèmes d’eau dans certains villages reculé courant. Comment réagiront-ils à long terme face à la « flambe de ces nouveaux riche » ?

C’est dans l’optique de ne pas profiter égoïstement de ce pays, que certains s’organisent en associations pour venir en aide aux populations. Les retraités agronomes apprennent à cultiver aux femmes, tandis que d’autres financent la fabrication de puits et d’écoles dans les villages. Cet échange est-il suffisant ? L’avenir nous le dira, mais je reste sceptique quant au futur de ce commerce florissant. La coexistence de ces deux mondes devra ce faire dans le respect du pays, de ces traditions, et de ces populations.

Camille Pettineo

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s