Qui se cache derrière le groupe ≠ FAUVE ?

Fauve

Vous n’en n’aviez jamais entendu parler auparavant et pourtant ils sont là et ils en envoi ! En presque six mois, ce collectif de cinq amis d’enfance a su appâter son publique avec ses textes qui lacèrent le quotidien. Ils osent tout, sexe, amour et folie, le groupe n’a aucun tabou et bâti son succès sur cet adage.

Dans les faits, l’aventure commence en novembre 2012 dans un bistrot parisien coincé entre Bastille et République. Leur premiers pas les ont portés de la toile vers la scène grâce à deux titres ayant déchainé les curieux tout l’été. Fauve s’incarne, prend un visage mais se fait surtout un nom dans les cercles d’initiés. Il ne suffira alors plus que de quelques mois pour que quelques journalistes sortent les griffes tandis que les premières maisons de disques y aillent à coup de dents.

Fauve déchaine, mais reste inconnus du plus grand nombre et ce n’est qu’au Printemps de Bourges que l’histoire s’emballe. Qui aurait pu croire à un tel succès sans une affiche, un album ou même un passage radio ! Et pourtant le publique est au rendez-vous, la salle se fait comble, les vidéos postées sur le net dépassent les huit cent mille vues, leur concert au Bataclan voit se vendre les mille cinq cents billets en trente-six heures !

« Il n’y a pas de fiction. Aucun filtre entre nos vies et Fauve. On ne parle QUE de nous, de nos proches », précise Quentin (chanteur).

Le phénomène Fauve est né et semble prendre des allures d’utopie moderne ! En effet, le projet du groupe est avant tout de « créer ensemble », d’être un groupe communautaire. Il n’est pas question d’être idolâtrer, mais d’idolâtrer la création sous une échelle fédératrice. Sur leur site (www.fauvecorp.com) tout le monde est invité à enrichir d’une vidéo, d’une mélodie ou d’un texte l’univers du groupe.

« Nous sommes des gens d’une banalité affligeante — je dis ça sans fausse modestie — et d’autres ont cette même vie. Logique qu’ils se reconnaissent là-dedans », concède Quentin.

Seul moyen de réalisation : le mystère. Derrière le Fauve se cache certes quatre musiciens et un vidéaste, mais ceux-ci fuient les photos. Auraient-ils trouvé la clef de voute de leur projet collectif dans la retenue d’image de com et dans le mystère ?

Pas si sûre, car Fauve semble également déterminé à préserver son indépendance. En effet, les requins de l’industrie du disque auront eu beau faire des pieds et des mains, l’histoire du groupe semble ne pouvoir s’écrire que dans le refus d’une étiquette, d’un prix. Reste à savoir si le phénomène gardera le vent en poupe où si l’intempérance de Fauve ne finira pas par lasser…

FauveFAUVE en concert : http://bit.ly/FAUVEconcerts


FAUVE sur Facebook : http://www.facebook.com/FAUVEcorp

FAUVE sur Twitter : http://twitter.com/FAUVEcorp


FAUVE sur leur site : http://www.FAUVEcorp.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s