Qu’est ce que le Baguetting ?

Bon cette fois c’est bel et bien fini, je rend les armes, le Baguetting a eu m’a peau !

Qu’est-ce donc encore que cet objet non identifié du web ? Toujours plus fou, les internautes se lance le défis de reproduire une scène de la vie quotidienne en se faisant prendre en photo.

Oui mais, et il devait bien y en avoir une, le but de la manœuvre est de remplacer l’objet dont on se sert par une baguette de pain. Un jeu rigolo et décalé qui fait du bien au moral !

Mais puisque les photos parlent plus que les mots, je vous laisse admirer par vous même !

Publicités

La fin d’un monde dans les yeux de GREEN

La fin d'un monde dans les yeux de GREEN

Il s’appelle Patrick et se considère comme « un citoyen ordinaire qui consacre son temps à la préservation des forêts tropicales de la planète. Pour cela (il) réalise des films sur la beauté des forêts et de la vie, mais aussi sur les industries qui les détruisent« .

Son dernier film, “Green” traite de la destruction de la forêt Indonésienne au travers des derniers instants de la vie d’une femelle orang-outan. Réalisé en version internationale, ce film a été produit de manière indépendante et fait le choix de ne faire parler que les images. Pour son documentaire, Patrick Rouxel a reçu plusieurs prix prestigieux lors des festivals du documentaire animalier WILDSCREEN et JACKSON HOLE.

L’objectif  est évident : toucher le cœur des gens. Pour Patrick Rouxel « Pour sauver la forêt tropicale indonésienne, nous devons d’abord arrêter de faire partie du processus de destruction« . Cependant, après ces 48 minutes de visionnage, bien que l’espoir de changer nos habitudes de consommation existe, il persiste en nous ce sentiment de solitude face à l’immensité du problème.

Lien vers son site : http://www.greenthefilm.com/?cat=5&lang=fr

Visuel : © Capture écran de la vidéo
Vidéo : © Youtube – Patrick Rouxel

Qu’est ce que le Planking ?

Cette semaine je vous propose de découvrir le chef de file des tendances en -ING, j’ai nommé le « Planking » !

Mais qu’est ce donc que cet ovni du net ? C’est simple, il suffit de faire la planche dans des endroits improbables comme une rampe d’escalator par exemple !  Le but des plankeurs est de trouver l’endroit le plus original pour le faire.

Qu’est ce que le Coning ?

Me voilà de retour avec un billet rapide mais décalé je vous le promet !

Cette semaine j’ai décidé de m’attaquer à définir une autre de ces pratiques étrange que l’on peut dénicher sur le net : le coning !

Comme son nom l’indique, ce nom désigne le fait d’aller acheter une glace et de l’attraper par la crème glacée directement et non par le cornet… Voilà un phénomène qui n’a pas fini de déconcerter, mais je vous laisse en juger par vous même :

 

 

Dans les chaussures des blogueurs !

Aujourd’hui j’ai décidé de partager avec vous une courte vidéo que je trouve très bien conçue !

Cette interview de 5 personnalités web (Delphine, Mai, Kenza, Adeline et Hélène) mené par Grégory Pouy n’a pas fini de mettre les points sur les « i » concernant les relations marques/blogueurs. Ce marketer diplômé d’Euromed et de l’Aston Business School, n’a pas pour but de prendre partie mais de décortiquer ce lien si particulier dont dépende marques et blogueurs pour survivre !

Plongez dans le quotidien des blogueuses et faites enfin tombez certains des mythes entourant leurs univers !

Arthur Pauly : un Ado à L’Académie française ?

Cet élève de seconde, seulement âgé de 15 ans, fait partie des six postulants au fauteuil d’Hector Bianciotti. Quel suspens lorsque l’on sait que l’élection a lieu ce jeudi 12 décembre.

Arthur Pauly

Bien que l’on sache que les candidatures à l’immortalité sont ouvertes à tout le monde, la nouvelle reste détonante ! Lors de sa prochaine séance, ce jeudi 12 décembre, les académiciens vont procéder à l’élection au fauteuil n°2. Il s’agissait de celui de l’auteur Franco-Argentin Hector Bianciotti mort en juin 2012. Six candidatures ont été déposées : Catherine Clément, Yves-Denis Delaporte, Dany Laferrière, Jean-Claude Perrier, Georges Tayar et notre fameux Arthur Pauly.

Selon le figaro.fr le règlement intérieur de l’Académie française ne stipule ni d’âge minimal, ni d’obligation d’être majeur mais seulement que « l’âge limite pour se présenter à un fauteuil vacant est fixé à soixante-quinze ans à la date du dépôt de candidature ». Ainsi, du jour où la vacance est déclarée, les postulants n’ont qu’à notifier leur candidature par une lettre adressée au Secrétaire perpétuel. Ici, Hélène Carrère d’Encausse. Cependant, l’usage veut que chaque candidat demande à rencontrer chacun des académiciens qui acceptent ou déclinent l’offre. Mais à ce petit jeu, l’adolescent n’a pas eu grand mal puisque l’étonnement de sa candidature lui a facilité cette étape.

Les académiciens intrigués auraient selon le Figaro, pris le geste comme une marque de curiosité sympathique de la nouvelle génération envers l’institution. Dans des propos recueilli par le journal, Marc Fumaroli explique que le garçon « a paru à la fois timide et audacieux, c’est sa grand-mère qui s’occupe de lui. Elle l’aurait aidé à écrire sa lettre de candidature bien mieux tournée que beaucoup d’autres que nous recevons ». Mais ne vous y trompez pas, le jeune Arthur a déclaré dans un entretien pour Paris Match, qu’il a déjà lu Mémoires d’outre-tombe et est incollable sur l’histoire de l’institution. Celle-ci a pourtant été fondée en 1634 par le cardinal de Richelieu, autant dire une éternité pour d’autre adolescents de son âge. D’ailleurs, ce qui avait motivé sa candidature était l’élection d’un certain Armand du Cambout, 16 ans et demi, qui avait rejoint le cercle des immortels en 1952. Il était alors prévôt de Paris mais surtout petit-neveu de Richelieu. En tout cas, Arthur ne manque pas d’auto-dérision puisque dans sa lettre il écrit : « Imaginons, en faisant un grand effort, que je sois élu, je deviendrais immortel à 15 ans. Ne serait-ce pas merveilleux ? ».

Une chose est certaine, son geste restera dans les mémoires de plus d’un ! N’est ce pas déjà un pas vers l’immortalité ?!

Visuels : © Capture écran du Facebook d’Arthur Pauly

Pourquoi les chinois ont-ils inventé les collants poilus ?

collant poilus

C’est LA question existentielle du moment ! POURQUOI !?

Cette invention improbable est le grand scoop révélé par le Huffington Post US. Rendons hommage à ces courageux journalistes ayant bravé la monstruosité de cette fantaisie pour nous en rapporter l’existence !

Mais derrière ce ricanement moqueur, c’est surtout l’inventeur du concept d’enlaidissement corporel comme arme anti-harcèlement de rue que je salue ! En sommes nous réellement arrivé là ? Devons nous nous déguiser en bêtes poilus pour réfréner l’animalité de certains ?

Ce billet s’arrête là où il a commencé, c’est à dire sur l’effarement. Et vous qu’est ce que cela vous inspire ?

Visuel : Sina Weibo